NOS ACTIONS

Étape par étape

Ce que nous faisons

Depuis 2012, la Société saumon de la rivière Romaine met en oeuvre un plan d’action visant la restauration et la pérennité de la population de saumons de la rivière Romaine.

Les actions suivantes sont posées selon le stade de vie des saumons

La capture de saumons adultes et le maintien en captivité jusqu’à l’automne, la fraie artificielle et le dépôt des œufs, notamment dans des incubateurs aménagés le long de la rivière Romaine.

La capture de saumons au stade de smolts lors de leur migration vers la mer au printemps, l’élevage en pisciculture jusqu’à ce qu’ils atteignent une taille adulte et la reproduction artificielle afin d’obtenir des œufs qui seront incubés.

L’analyse génétique des saumons capturés (smolts et adultes).

La SSRR s’engage aussi à

Collaborer avec le Conseil des Innus de Ekuanitshit dans le cadre de son plan de gestion de la pêche alimentaire au saumon dans la rivière Romaine et ses tributaires.

Collaborer avec l’Association de chasse et pêche de Havre-St-Pierre dans le cadre de la capture de saumons adultes.

Élaborer et mise mettre en place d’un plan d’information et de communication sur la mission et les réalisations de la SSRR.

Pour qui nous le faisons

La rivière Romaine est au centre d’un vaste écosystème dont les saumons font partie intégrante. Par son action, la Société saumon de la rivière Romaine (SSRR) vise à redonner la rivière aux saumons et à redonner les saumons aux populations.

Pour les générations

C’est pour les saumons de la rivière Romaine que la SSRR agit. Nous souhaitons que le saumon revienne en nombre suffisant pour assurer sa pérennité dans la rivière Romaine et qu’il y habite encore génération après génération.

C’est aussi pour toutes les personnes qui vivent près de la rivière Romaine et pour qui le saumon est important que nous posons ces actions. Que ce soit pour des raisons alimentaires, sportives ou spirituelles, le saumon fait partie de leur patrimoine et il se doit d’y rester. La SSRR souhaite que les populations continuent à profiter de ses bienfaits aujourd’hui et demain.

Chronologie de nos actions

  • Stabulation au LARSA des saumons adultes capturés en vue d’activités d’ensemencement. Au début de l’année 2019, ce sont 188 saumons adultes qui y sont présents.
  • Incubation en pisciculture des œufs produits lors de la fraye artificielle.
  • Fraye artificielle des saumons adultes élevés en pisciculture en vue d’effectuer des ensemencements.
  • Capture de saumons juvéniles (tacons et smolts).
  • Pêche scientifique à la canne à moucher pour prise d’échantillon et remise à l’eau dans le cadre d’un projet sur le microbiote du saumon
  • Analyse génétique des saumons capturés par la SSRR en 2018 dans le but de les assigner à une population (Romaine ou Puyjalon), d’identifier l’âge et le sexe et de savoir s’ils proviennent des ensemencements de la SSRR.
  • Travaux d’entretien et de réparation à la station piscicole pour améliorer les installations.
  • Ensemencement de 221 147 alevins de saumon dans la rivière Romaine et son principal tributaire, la rivière Puyjalon.
  • Ensemencement éducatif avec cinq écoles de la Minganie dans le cadre du programme « Histoire de saumon ».
  • Porte-ouverte de la station piscicole en juin. Plus d’une centaine de visiteurs se sont présentés pour visiter et en apprendre plus sur nos projets et sur les opérations de la station.
  • Mise en ligne de notre nouveau site internet.
  • Production et publication de trois vidéos à nature scientifique sur les activités de la SSRR.
  • Inauguration officielle de la station piscicole de la SSRR. Une quarantaine d’invités étaient présents pour l’événement et près d’une soixantaine de plus pour une journée porte ouverte. 
  • Élevage en pisciculture en vue d’activités d’ensemencement. Au début de 2018, 195 saumons adultes sont présents au LARSA, dont 91 provenant de la Romaine et 104 de la Puyjalon.
  • Fraye artificielle des saumons adultes élevés en pisciculture en vue d’effectuer des ensemencements.
  • Incubation en pisciculture des œufs produits lors de la fraye artificielle.
  • Conservation de laitance de saumons géniteurs mâles par cryoconservation.
  • Capture de saumons juvéniles (tacons et smolts).
  • Pêche scientifique à la canne à moucher pour prise d’échantillon et remise à l’eau dans le cadre d’un projet sur le microbiote.
  • Évaluation des habitats des rivières Romaine et Puyjalon et dépôt d’un plan d’ensemencement auprès du MFFP. Mise en œuvre du plan suite à l’acceptation par le MFFP.
  • Ensemencement de 71 677 alevins de saumons dans la rivière Romaine.
  • Ensemencement éducatif avec cinq écoles de la Minganie dans le cadre du programme « Histoire de saumon ».
  • Participation à la mise en œuvre d’un plan de gestion de la pêche alimentaire du Conseil des Innu de Ekuanitshit.
  • Bilan du premier plan quinquennal (2012-2016) et des cinq premières années d’activités de la SSRR. Réunion du comité scientifique et d’autres invités provenant des milieux universitaire, gouvernemental et privé pour la planification des grandes orientations pour les prochaines années (2017-2021).
  • Première année d’opération officielle de la station piscicole.
  • Transport des œufs restants au LARSA vers les incubateurs de la station piscicole d’Havre-Saint-Pierre, soit 121 250 œufs de la Romaine et 55 900 œufs de la Puyjalon.
  • Ensemencement de 228 566 saumons au stade d’alevins dans la rivière Romaine, la rivière Puyjalon et un tributaire, la rivière Bat-le-Diable.
  • Ensemencement éducatif avec quatre écoles de la Minganie dans le cadre du programme « Histoire de saumon ». Chaque école avait reçu 250 œufs, que les élèves ont vu éclore et qu’ils sont ensuite allés ensemencer sur la Romaine.
  • Visite de David Suzuki à Ekuanitshit pour un ensemencement symbolique d’alevins avec la communauté.
  • Renouvellement du stock de géniteurs pour les activités scientifiques.
  • Conservation de laitance de saumons géniteurs mâles par cryoconservation.
  • Élevage en pisciculture en vue d’activités d’ensemencement.
  • Construction de la station piscicole à Havre-Saint-Pierre dont la première fonction sera de servir de site d’incubation pour les œufs de saumon en provenance de la rivière Romaine et de la Puyjalon. La station possède également des bassins de stabulation afin de garder temporairement en captivité les smolts capturés dans la rivière.
  • Ensemencement de plus de 25 000 saumons au stade d’alevins dans les rivières Romaine et Puyjalon.
  • Fraye artificielle des saumons adultes gardés en captivité et de ceux élevés en pisciculture depuis 2013 et 2014 en vue d’effectuer des ensemencements.
  • Stabulation des saumons adultes capturés en vue d’activités d’ensemencement.
  • Transport de 100 000 œufs à la station piscicole.
  • Conservation du sperme de 37 mâles par cryoconservation, une technique de congélation et d’entreposage dans l’azote liquide. C’est un premier succès au Québec pour cette technique, qui permettra d’être plus efficace sur le plan de la reproduction et de la diversité génétique, et d’éviter de garder des mâles dans les bassins d’élevage pendant plusieurs années.
  • Échantillonnage de saumons juvéniles sur la Romaine afin de vérifier si des alevins ensemencés en 2015 et 1016 avaient survécu dans le milieu naturel. L’analyse des résultats a montré que c’était bien le cas.
  • Début d’une étude sur le microbiote des alevins ensemencés et l’impact sur leur survie par un professeur-chercheur et une étudiante de maitrise de l’Université Laval.
  • Parrainage d’écoles de la Minganie afin de leur permettre de participer au programme éducatif « Histoire de saumon » qui vise à sensibiliser les jeunes aux enjeux concernant le saumon atlantique et ses habitats.
  • Capture de saumons de saumons vivants (smolts et adultes).
  • Stabulation des saumons adultes capturés en vue d’activités d’ensemencement.
  • Élevage en pisciculture en vue d’activités d’ensemencement.
  • Fraye artificielle des saumons adultes gardés en captivité et de ceux élevés en pisciculture depuis 2013 et 2014 en vue d’effectuer des ensemencements.
  • Incubation en pisciculture des oeufs produits dans le cadre de la fraye artificielle.
  • Ensemencement de saumons au stade d’alevins dans la rivière Romaine.
  • Évaluation de l’efficacité des dispositifs d’incubation enfouis dans les frayères de la Romaine en 2014.
  • Plans et devis d’aménagement d’un site d’incubation aux abords de la rivière Romaine.
  • Capture de saumons vivants (smolts et adultes).
  • Aménagement d’un site de stabulation pour garder des saumons adultes en captivité en vue d’activités d’ensemencement.
  • Élevage en pisciculture des smolts capturés en vue d’activités d’ensemencement.
  • Fraye artificielle des saumons adultes gardés en captivité.
  • Enfouissement d’oeufs dans des frayères aménagées par Hydro-Québec dans la rivière Romaine.
  • Incubation d’oeufs dans une pisciculture.
  • Étude de faisabilité visant à aménager un site d’incubation aux abords de la rivière Romaine.
  • Tenue d’un atelier scientifique sur les actions à privilégier pour restaurer la population de saumons de la rivière Romaine.
  • Dénombrement des saumons en montaison dans la rivière Puyjalon.
  • Capture de saumons vivants (smolts) et élevage en pisciculture en vue d’activités d’ensemencement.
  • Analyse de la possibilité de créer de nouveaux habitats pour le saumon sur un affluent de la Romaine.
  • Création d’un comité d’expertise scientifique.
  • Adoption d’un plan d’action quinquennal (2012-2016).
  • Inventaire des saumons juvéniles dans la rivière Puyjalon, un affluent de la Romaine.

Première assemblée du Conseil d’administration de la SSRR.

Plan quinquennal

Le plan quinquennal de la SSRR s’articule autour de trois axes

Capture de saumons, élevage, fraie artificielle et ensemencement dans la rivière Romaine.

Études, analyses et inventaires afin de mieux connaître la rivière, ses affluents et la population de saumons.

Communication des activités de la SSRR.